facebook
^Rentrer à la page principal

logo cna afrique


  • 1 Des formations au CNA
    Traditionnellement, le mois d'août est réservé au recyclage de notre personnel. Cette année, le CNA ne déroge pas à la règle. Le mois d'août 2017 est consacré à la formation des techniciens formateurs en audiovisuel (réalisation, prise de vue, prise de son, montage, etc.) La formation va se dérouler à Ouagadougou et réunir des techniciens du Burkina, du Mali, du Niger, du Bénin, du Sénégal et du Cameroun.
  • 2 Sembène vu par les Africains
    Le CNA s'est associé au projet « Sembene à travers l’Afrique » qui s'est déroulé dans une trentaine de pays du 9 au 11 juin 2017, à l’initiative du Galle Ceddo Projects. Plus de 90 projections dans 30 pays du documentaire « Sembene ! » (87’, 2015) de Samba Gadjigo et Jason Silverman. Le CNA a organisé 9 séances pour près de 1350 spectateurs dans 4 pays: Burkina Faso, Bénin, Mali et Niger (Lire ci-dessous).
  • 3 Mali: ça tourne!
    En mai, une équipe du CNA Mali a réalisé deux films à Kayes, en partenariat avec Unicef, sur le mariage des enfants et l’excision. Tournés en langue locale, ces films sont, en ce moment, doublés en cinq langues : Peulh, Sarakolé, Khassonké, Bamanankan et Malinké. Ils serviront de supports à une campagne de sensibilisation contre l’excision et le mariage des enfants, afin de réduire la déscolarisation des jeunes filles.
  • 4 Bénin: identifier les naissances
    Entre mai et juin, le CNA Bénin a mèné une tournée de sensibilisation à l'importance de la déclaration des naissances. 30 projections-débats ont été organisées dans les arrondissements de Toucountouna, Kouarfa et Tampegre. Le film proposé était « A chaque enfant son acte de naissance » de Claude Balogoun. Cette activité a été soutenue par la Commune de Tacountouna et avait pour but d’encourager l’établissement des actes de naissance.
  • 5 Burkina: pour des actes de naissance
    Le 30 juin, le CNA a lancé une campagne de sensibilisation à l’enregistrement des naissances dans 30 localités de la Boucle du Mouhoun, en partenariat avec la Coordination Nationale des Associations d'Enfants et Jeunes Travailleurs du Burkina. Chaque localité accueille un micro-trottoir et deux séances de projections-débats. Le projet cours jusqu’en septembre 2017. La suite ci-dessous.

  
  
  

Vidéos


CNA - Cinéma Numérique Ambulant  - CNA AfriqueCNA - Cinéma Numérique Ambulant Cinéma Numérique Ambulant du Cameroun

CNA - Cinéma Numérique Ambulant  - CNA AfriqueCNA - Cinéma Numérique Ambulant  - CNA AfriqueCNA - Cinéma Numérique Ambulant  - CNA Afrique

photo cna afrique

 

 Africalia Belgium soutient la structuration du réseau des CNA en Afrique.

CNA-Afrique

Actualités

18491461 1521509097893587 1643806748118683902 o tumblr inline mxpjg1CprU1s5i37l Affiche Etat civil

Burkina : pour l’enregistrement des naissances

Dans le cadre d'un partenariat avec la Coordination Nationale des Associations d'Enfants et Jeunes Travailleurs du Burkina, sur financement de l'Unicef et de l'Union Européenne, le CNA Burkina participe à une campagne de communication sur l'importance de l'enregistrement des naissances.
Cette campagne lancée le 30 juin dernier concerne 30 localités de la Boucle du Mouhoun. Chacune des localités recevra deux séances de projections suivies de débats. Au premier jour, il sera réalisé et projeté un micro trottoir sur le sujet avec les populations. Au deuxième jour, il sera diffusé et une fiction sur l'état civil, réalisé par le CNA Cameroun en 2016.
Les activités vont se dérouler en deux tranches : la première en ce mois de juillet concerne 12 villages, soit 24 séances. La deuxième sera programmée à partir de septembre 2017 pour les 18 localités restantes. Deux équipes CNA sont mobilisées pour cette activité.
Voici le calendrier des activités:

30 juin - 1er juillet: Zehuy (Tchériba) et Kosso (Ouarkoye)

Du 3 au 5 juillet: Nounou (Safané) et Toroba (Dédougou)

Du 6 au 10 juillet : Yankasso et Passakongo
Du 12 au 14 juillet : Biforo (Safané) et Koukatenga (Dédougou)
Du 15 au 17 juillet : Lah (Kona) et Douroula
Du 18 au 19 juillet : Djissaso (Tchériba) et Kosso (Ouarkoye)

                                                                                                                                                                   
12047014 1081600015183386 8882109022696550497 n  19029769 1182454498568071 2369566975892529637 n 12189964 1081617358514985 1268819335133299181 n

Hommage à Sembène Ousmane

Du 9 au 11 juin, Galle Ceddo Projects, en collaboration avec une cinquantaine d’institutions africaines dont le Cinéma Numérique Ambulant, a mené le projet Sembene à travers l’Afrique, une série de projections publiques gratuites du documentaire Sembene! Sorti en 2015 et réalisé par Samba Gadjigo (le biographe de Sembene) et Jason Silverman. Ainsi, le CNA a organisé neuf séances de projection qui se sont tenues dans quatre pays : deux (02) au Bénin, Mali et Niger, trois (03) au Burkina Faso.

Au Mali

Les séances se sont déroulé les 10 et 11 juillet à Bamako et à Ségou. A chaque début de séance, une minute de silence était observée à la mémoire de Sembène Ousmane, dont l’évènement marquait les dix ans de son décès à Dakar. Ses mérites sur la scène internationale, artistiquement et littérairement, ont été rappelés au monde venu assister à la projection.
A cette grande rencontre, des invités de marques : des réalisateurs et acteurs comédiens ayant eu la chance de côtoyer ou de travailler avec Ousmane Sembène ont témoigné de sa grandeur d’âme, de son esprit révolutionnaire et de son courage à relever les défis de l’époque dans le traitement des thématiques aussi complexes que comme la gouvernance ou le camp de Thiaroye les rapports Nord-Sud. Les deux séances ont réuni près de 900 spectateurs et la plupart des intervenants ont recommandé la multiplication des initiatives similaires dans le futur afin de faire connaître la vie et les œuvres de celui qui a été à l’origine de la mise en évidence en savoir-faire cinématographique africain et posé les bases du cinéma sur le continent.

Au Burkina Faso

Il y a eu trois séances de projection du 9 au 12 juin. La projection inaugurale s’est déroulée à Ouagadougou. Le ciel menaçant n’a pas permis une grande affluence. Néanmoins, on pouvait compter 100 personnes ont le Directeur général de la Cinématographie et de l’Audiovisuel, M. Sankar Armel Hien, le conseil technique du Délégué Général du Fespaco, M. Clément Tapsoba, le réalisateur Daniel Kollo Sanou, le producteur Pierre Rouamba et l’acteur Gustave Sorgho. Ce dernier à débuter sa carrière à 16 ans avec Ousmane Sembène a joué dans plusieurs de ses films. Il a témoigné de tout le combat panafricain qu’il a mené mais qui reste peu connu et non mis en valeur. Daniel Kollo Sanou dira également que Sembène les a beaucoup inspiré à faire du cinéma militant à l’image de « Tasuma le Feu, » pour prendre le relais et contribuer à faire changer les choses.
Le lendemain 10 juin 2016, c’était autour de Koudougou d’accueillir la projection à la cité universitaire de ladite ville. Mais à peine 15 mn après le début du film la pluie s’est invitée interrompant ainsi la séance qui fut reprogrammée pour le 12 juin 2017. C’est dommage car environ 400 étudiants et riverains s’étaient mobilisés pour la séance. Ce qui n’a pas été le cas à la date du 12 juin où l’on pouvait estimer le public à 250 personnes.
Mais bien avant cela, la troisième ville qui devait bénéficier de la projection était Dédougou qui abrite également une université. La projection a eu lieu le 11 juin non loin de là. Dans l’ensemble, les trois séances ont rassemblé près de 700 spectateurs.

Au Bénin

Les projections se sont déroulées le 09 juin à Ouéga-Tokpa à l’école primaire publique et le 11 juin à Cotonou sur le terrain de handball du campus d’Abomey Calavi. Il faut noter que pour des raisons de voies défectueuses causés par les aléas climatique, la projection qui était initialement prévue pour Tokan s’est tenue sur le campus avec des étudiants et beaucoup d’invités du CNA Bénin.
L’événement a connu l’adhésion de la population et ils sont nombreux à témoigner pendant les débats que les livres et les films de Sembene Ousmane sont une grande puissance et richesse pour la jeunesse africaine. Les deux (02) séances ont rassemblé environ 750 personnes soit 400 à Ouéga – Tokpa et 350 au Campus d’Abomey Calavi.
Parmi les invités, l’on peut citer : Aivodji Apollinaire, ancien Directeur des Etudes de l’ISMA et cinéaste ; Azick Gnanhoui producteur-réalisateur ; Handessi Habib, responsable du ciné-club du campus d’Abomey Calavi, entre autres.

Au Niger

Les séances se sont déroulé les 9 et 10 juin respectivement à Niamey et à Dosso.
Les deux ont rassemblé près de 1400 spectateurs. Un public essentiellement estudiantin.

Au total, les 9 séances organisées par le CNA Afrique en hommage à Sembène Ousmane ont rassemblé près de 1350 spectateurs dans quatre pays. Un public qui en redemande.

IMG 2518 19197771 10213290691885681 843512992 o  DSC3641

 

 

 

Nos partenaires

 

afrilogo UEMOA horyou.4805feec
renault horyou.4805feec horyou.4805feec

 

Recherche

Newsletter

Suivez toutes les actus des projections des CNA en Afrique !
Toujours à la Une!

Espace privé

Copyright © 2013. cna-afrique.org  Rights Reserved.